Projet en cours


Un livre sur l’histoire du cinÉma À Reims

Nous en sommes, en octobre 2022, au stade de la constitution de l’équipe des rédacteurs. La liste des thèmes
abordés dans le livre a déjà été établie.
De la première projection de cinéma au Cirque, en mars 1896, jusqu’au dernier tournage ayant eu lieu à Reims
en 2022, toute l’histoire du cinéma à Reims sera évoquée dans ce livre. Tous les aspects du cinéma seront
abordés : sujets inspirés par notre ville, lieux de tournages, acteurs rémois, salles de diffusion, etc.

LE CINÉMA À REIMS AVANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE PAR MICHEL ROYER

La grande salle du cinéma Opéra construit en 1923

La première projection de cinéma à Reims dont on ait gardé trace a lieu le 27 mars 1896, soit trois mois seulement après que les Frères Lumière aient présenté au public parisien la « sortie des ouvrières de l’usine Lumière ». Elle se tient au Cirque dans le cadre de conférences organisées par la Ligue de l’Enseignement. L’une d’entre elles, présentée par Monsieur Coutollenc, prend pour thème le cinématographe et présente douze projections de quelques minutes chacune. Le 29 avril 1896, c’est le « Casino », rue de l’Etape, qui accueille à son tour le cinématographe Lumière. Dans les années qui suivent, des séances ont lieu place Drouet d’Erlon, lors de la foire de Pâques, comme en 1901 avec le « Splendide salon du Cinématographe Electrique de MM. Lumière et fils ». Mais il s’agit de projections ponctuelles avec du matériel que l’on déplace.

En 1906, deux salles de spectacles rémoises, le Kursaal, passage des Variétés et le Casino, rue de l’Etape, installent du matériel de projection à demeure et assurent des projections quotidiennes. En 1909, le Grand Cinéma Lux, 1 place Luton, annonce des projections le jeudi et le dimanche et l’American Cosmograph installé Salle des nouveautés, au 17 de la rue de Talleyrand, présente les vols de Wilbur Wright venu à Reims pour la Grande semaine d’aviation de la Champagne. En 1912, ouvrent le Cinéma Universel, 16 rue de l’Etape, et l’Aéro-cinéma, 11 rue de Thillois. Le nom de ce dernier établissement, dirigé par messieurs Joyeux et Verbiest, vient d’une hélice d’avion qui orne le balcon de la mezzanine. Il existe aussi le cinéma en plein air de l’Embarcadère, au 48 boulevard Roederer. Sont également attestés en 1913 le cinématographe de M. Cuvillier et celui de M. Ferra. A la veille de la Première Guerre mondiale, une dizaine de cinémas existent à Reims. Mais le conflit leur inflige d’importantes destructions et ils cessent toute activité.

À partir de 1919, dans la ville qui se reconstruit, les cinémas renaissent. L’Aéro-cinéma est transféré provisoirement, en octobre 1919, au 58 rue de Vesle en attendant que soit construit l’Opéra, qui lui succède rue de Thillois, en 1923. Le Cosmos-Cinéma, toujours 48 boulevard Roederer, prend la suite de l’Embarcadère. Mais de nouveaux établissements apparaissent. Le Palais Rémois (devenu l’Empire en 1929) s’installe au 72 place Drouet-d’Erlon. C’est le plus grand cinéma de Reims avec 1700 places assises. Le Triumph Cinéma, très vite rebaptisé l’Eden, est au 110 avenue Jean Jaurès. C’est lui qui inaugure en 1929 le cinéma parlant à Reims. Les autres cinémas sont L’Alhambra (32 rue de Neufchâtel), le Ciné-Moderne (56, rue des Capucins), le Modern Cinéma (112 rue du Barbâtre) et le Tivoli (rue Fléchambault). A cela il faut ajouter des salles de cinéma qui ne sont pas purement commerciales comme celle de la Maison commune du Chemin-vert ou le Familial, rue Chanzy, qui à sa création en 1933 est dirigé par les abbés Cagniart et Warnier.


Une piÈce de thÉÂtre sur l’histoire de la mÉdecine

Le docteur et écrivain rémois Jean-François Hutin est l’auteur d’une pièce de théâtre sur l’un de ses sujets de
prédilection : l’histoire de la médecine. Son but est d’instruire le spectateur sur un mode humoristique et léger. Notre
association va contribuer en 2023 ou 2024 à la production de cette pièce originale et enrichissante


ACTUALITÉS

Conférence de Michel Royer
Reims dans les années 1940
Mardi 18 octobre 2022 à 18 heures 30
à la MVA - Salle 101-102
Entrée libre et gratuite

COMMANDE DU DVD
1051 JOURS

Si vous souhaitez acquérir le DVD du film 1051 JOURS, vous pouvez cliquer ici
pour télécharger le bon de commande
(.pdf - 50 ko).